Au clair de l’Eau Noire – Jean-Pierre Fripiat

Exposition du 3 au 11 mai (sauf dimanche 5 mai) et séance de dédicaces toutes les journées du samedi 4, mercredi 8 et samedi 11 mai.

jean-pierre-fripiat-martin-pecheur
jean-pierre-fripiat_DSC5483
jean-pierre-fripiat_DSC5124
jean-pierre-fripiat_DSC5354

Cameraman à la télévision belge pendant toute ma carrière, mon rapport à l’image est déjà une longue histoire. Mon premier « vrai » travail photographique durera dix ans et sera consacré aux aubes magiques du lac de Bambois, un plan d’eau sauvé du naufrage dans les années 1990. Après « Plumes de brume » sur le lac de Bambois, je poursuis mon travail photographique sur la nature proche de chez moi. Cette fois, c’est l’Eau Noire qui a retenu mon attention : une balade contemplative, souvent nocturne, sur les rives de cette rivière à la recherche des atmosphères particulières, des histoires ou des légendes qui s’écrivent tout au long de son cours le plus souvent forestier.

L’exposition « Au clair de l’Eau Noire » présentée dans plusieurs festivals en Belgique et en France est aussi déclinée sous la forme d’un nouveau livre édité à compte d’auteur. Le livre a vu le jour après 3 ans de vagabondage le long des berges de la rivière. Pour en découvrir les atmosphères, de jour mais très souvent de nuit, pour en approcher la vie, m’en imprégner et tenter, à travers mes photos, de raconter l’histoire qu’elle a bien voulu me souffler à l’oreille. Pendant ces 3 ans j’ai bien sûr été à la rencontre des habitants ailés du cours d’eau. Cincle plongeur, Bergeronnette des ruisseaux, Martin pêcheur d’Europe, tous trois « colocataires » du même milieu aquatique, m’ont laissé les approcher. A force de patience, de discrétion surtout. C’est à eux que je consacre cette exposition : une vingtaine d’images ponctuées par quelques dessins au crayon de Nicole Van Bokestal. Les descriptions poétiques de ces espèces emblématiques de nos rivières, écrites par Paul Géroudet, donneront aux images un éclairage particulier et, qui sait, peut-être s’animeront-elles pour vous emmener au coeur de la vie de la rivière?